Ego trip

Ma photo

Aline Isoz officie en tant qu’experte en transformation numérique auprès des entreprises et institutions romandes. Titulaire d’un Bachelor en Communication, Marketing et Relations publiques, elle a commencé sa carrière dans le monde des agences publicitaires comme indépendante, puis a successivement occupé les postes de Directrice de création et de Directrice des stratégies digitales en Suisse romande, avant d’ouvrir sa propre agence en gestion de marques et branding, Blackswan et alineisoz.ch, un service d'accompagnement à la transformation digitale des RH, notamment. 

Nominée en 2015 pour le prix de la « Femme digitale de l’année » au Meilleur du Web, Aline Isoz a mis sur pied une délégation suisse de femmes actives dans le numérique invitée à la Journée de la femme digitale à Paris en mars 2016 ; elle consacre depuis une série de portraits aux femmes suisses du numérique dans Le Temps, après avoir tenu pendant 5 ans une chronique dans le magazine Bilan.

Membre de l’ACAD, elle intervient régulièrement dans le cadre de conférences ou d’ateliers thématiques auprès de décideurs, d’administrateurs de société et commente également les enjeux liés au numérique dans les médias en tant qu’experte. 

En 2016, elle est devenue membre du comité du Cercle suisse des administratrices, membre d’une commission pour Vigiswiss et a rejoint le conseil consultatif de la société aequivalent, de même que le conseil d’administration de la société Globaz SA.

De nationalité suisse, Aline Isoz parle français, allemand et anglais et elle a suivi des formations sur le Business Model Canvas Generation, sur l’intelligence économique et la veille stratégique, ainsi que sur les ressources humaines. 

mercredi 15 juin 2011

Schizophrène...

C'est bien une qualité qu'il faut avoir quand on se met à déverser du verbe sur la toile. Tenez, prenez mon exemple: je me retrouve avec 4 blogs - celui-ci, les Journées Mondiales de l'Absurde, www.black-s.ch et vaudoiseontour.ch. Chacun avec une mission et un ton légèrement différent, abordant des facettes variées de la vie, du quotidien.

A côté de cela, je suis sur facebook (tout comme mon entreprise s'y trouve), sur twitter, sur linkedin, sur storify, sur tumblr, sur delicious, je dois avoir un compte qui traîne sur viadeo, un sur xing et j'en oublie, et je publie des informations sur d'autres supports que ceux liés à ma personne ou à mon travail, des informations relatives à des centres d'intérêts personnels ou professionnels. Ca, c'est pour la partie virtuelle.

Dans ma vraie vie, je suis tantôt l'entrepreneur, tantôt la blogueuse, tantôt la mère, tantôt la femme au foyer, tantôt l'amie, tantôt la fille ou la soeur, tantôt la commerciale et quand il me reste du temps, la femme tout court. Chacune de ces casquettes exige un positionnement particulier qui me définit face à mon interlocuteur et participe de sa vision de moi, tout en ayant l'obligation, à mes yeux, que le tout reste cohérent par rapport aux fondamentaux de ma personne.

Alors oui, faut être un peu schizo, un peu acteur, un peu mégalo, un peu narcissique, un peu exhibitionniste, mais avant tout, il faut avoir envie d'une chose: faire en sorte de faire avancer le schmilblick quel que soit le moyen...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire