Ego trip

Ma photo

Aline Isoz officie en tant qu’experte en transformation numérique auprès des entreprises et institutions romandes. Titulaire d’un Bachelor en Communication, Marketing et Relations publiques, elle a commencé sa carrière dans le monde des agences publicitaires comme indépendante, puis a successivement occupé les postes de Directrice de création et de Directrice des stratégies digitales en Suisse romande, avant d’ouvrir sa propre agence en gestion de marques et branding, Blackswan et alineisoz.ch, un service d'accompagnement à la transformation digitale des RH, notamment. 

Nominée en 2015 pour le prix de la « Femme digitale de l’année » au Meilleur du Web, Aline Isoz a mis sur pied une délégation suisse de femmes actives dans le numérique invitée à la Journée de la femme digitale à Paris en mars 2016 ; elle consacre depuis une série de portraits aux femmes suisses du numérique dans Le Temps, après avoir tenu pendant 5 ans une chronique dans le magazine Bilan.

Membre de l’ACAD, elle intervient régulièrement dans le cadre de conférences ou d’ateliers thématiques auprès de décideurs, d’administrateurs de société et commente également les enjeux liés au numérique dans les médias en tant qu’experte. 

En 2016, elle est devenue membre du comité du Cercle suisse des administratrices, membre d’une commission pour Vigiswiss et a rejoint le conseil consultatif de la société aequivalent, de même que le conseil d’administration de la société Globaz SA.

De nationalité suisse, Aline Isoz parle français, allemand et anglais et elle a suivi des formations sur le Business Model Canvas Generation, sur l’intelligence économique et la veille stratégique, ainsi que sur les ressources humaines. 

jeudi 5 mai 2011

Et le contenu, bordel!

Pourvu que personne ne prenne ce titre comme une simple vulgarité de ma part mais que mes illustres lecteurs y voient le clin d'oeil prévu... Bref, je m'étais engagée à ne pas trop consacrer ce blog aux aspects professionnels de ma personne, mais tout est si lié, désormais... Mon job, c'est un peu ma vie et ma vie inspire mon job, il paraît donc logique que l'un et l'autre fusionne, notamment pour ce billet.

C'est bien, les stratégies, surtout pour les marques. On retrouve d'ailleurs tous types de stratégies dans tous types de domaines, allant de la guerre aux relations humaines, en passant par le jeu ou la communication. Une stratégie a l'avantage de définir des objectifs et des moyens pour atteindre ces objectifs. Ensuite, le stratège se retire et la mise en application commence. Croyez-moi ou non, pourtant c'est rarement à l'étape de la stratégie que les problèmes surgissent. Une stratégie peut certes être inadéquate et causer des dégâts importants, elle demeure une problématique de vision, relativement subjective et donc sujette aux erreurs d'appréciation. Quasiment excusable, comme un râteau dans un plan de séduction mal évalué.

En revanche, lorsqu'une stratégie a été adoptée, nulle place à l'erreur humaine. On parle simplement d'application. Pourquoi je vous parle de tout cela? Parce que ces derniers temps, j'ai tout loisir par mes diverses fonctions d'entendre et de lire les nombreuses stratégies proposées aux entreprises (je parle de la Suisse romande, évidemment) pour réussir leur défloraison sur les réseaux sociaux. Je laisse d'emblée de côté les marques qui se sont déjà offertes un community manager ou peu importe comment on le nomme: celui qui créé et gère les contenus destinés à ces canaux. En revanche, je suis étonnée par le manque cruel de profils (ou alors, ils sont cachés dans un bunker et la navy seals ne les a pas encore trouvés, ceux-là) à même de générer des contenus intéressants, voire pertinents.

Une bonne occasion de faire mon auto-promo? Et pourquoi pas, je vous le demande? Il faut bien des soldats pour aller se battre au front, et des créateurs de contenus pour donner du contenant... Ceci un un cri du coeur: faites appel à des spécialistes pour raconter l'histoire de votre marque, vous confiez bien vos cheveux à un coiffeur professionnel, non?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire